Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Contrôle technique 2018 : récapitulatif

Contrôle technique

Nous l’avons évoqué, le contrôle technique a fait l’objet de modifications en 2018. Le changement principal affecte tous les véhicules qui sont concernés par le CT, à savoir le durcissement des règles via la multiplication des points de contrôle (et, par corollaire, l’augmentation des prix). Les camionnettes aménagées ne sont plus admises avec les équipements ajoutés. Avec cet article nous vous proposons de faire un récapitulatif du contrôle technique 2018. À savoir évoquer ce qui a changé, mais aussi ceux qui restent identiques.

Contrôle technique 2018 : pour qui ?

Pour faire simple, on peut dire que les véhicules à 4 roues ou plus sont concernés par le contrôle technique. Soit :

  • Les véhicules en carte grise VP (voiture particulière)
  • Les véhicules en carte grise CTTE (utilitaires) : les vans, fourgonnettes, etc.
  • Les camping-cars
  • Les camions

On parle de plus en plus d’un contrôle technique moto. Si rien n’a été décidé pour le moment, il y a de grandes chances pour que le CT deux-roues fasse son apparition courant de l’année 2019. Les véhicules en carte grise de collection d’avant 1960 sont exemptés de CT.

Contrôle technique 2018 : quand ?

Contrairement à ce qu’affirment de fausses informations qui circulent, la fréquence du contrôle technique en 2018 n’a pas changé : elle se fait toujours tous les 2 ans. Seuls les utilitaires, utilisés par définition de façon intensive, doivent se soumettre à une visite annuelle. Le premier contrôle technique doit être effectué 4 ans après la première mise en circulation du véhicule. Le contrôle doit être effectué au plus tard le dernier jour du délai fixé, mais il peut être effectué à partir de 6 mois avant la date butoir.

Chaque règle a ses exceptions. Tout d’abord, les véhicules qui disposent d’un certificat d’immatriculation collection doivent passer au contrôle tous les 5 ans. Ceux d’avant 1960 sont même exemptés. En ce qui concerne la périodicité du contrôle technique, le propriétaire qui souhaite vendre son véhicule devra présenter un contrôle technique de moins de 6 mois en cas de cession à un particulier (ce document peut être demandé par un garage, mais il ne s’agit pas d’une obligation légale en cas de cession à un pro). Vous disposez donc d’une demi-année pour vendre à particulier votre voiture d’occasion après le CT. Passé ce délai, vous devrez obtenir un nouveau contrôle pour vendre votre véhicule. Il est bon de préciser que le contrôle technique ne doit pas être vierge. Vous pouvez remettre à l’acheteur un CT exigeant une contre-visite. À lui de choisir s’il souhaite acquérir le véhicule dans l’état dans lequel il se trouve.

Comment connaître la validité du contrôle technique ?

La date jusqu’à laquelle le contrôle technique est valable se trouve sur le certificat d’immatriculation du véhicule, du côté du champ I. Un autocollant est apposé sur la carte grise afin de déterminer le statut du véhicule par rapport au contrôle technique :

  • Lettre A : le véhicule a satisfait à tous les points de contrôle. La date de validité du CT est indiquée.
  • Lettre S : le véhicule n’a pas satisfait à tous les points de contrôle. Une ou plusieurs défaillances importantes ont été identifiées, une contre-visite est requise.
  • Lettre R : le véhicule dispose d’une défaillance critique. Il dispose d’un délai de 24 heures pour se rendre dans un garage pour effectuer les réparations nécessaires. Sans attestation du garage, le véhicule est interdit de circulation passé ce délai.

Ces informations se retrouvent également sur l’autocollant placé sur le pare-brise du véhicule.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic