Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Contrôle technique manqué pour défaillance critique : quelles conséquences ?

contrôle technique

La périodicité du contrôle technique étantde 2 ans, de nombreux automobilistes ignorent encore en 2020 les changements introduits en 2018. Par exemple, le nombre de points de contrôle a été fortement augmenté. Un autre changement notable est le concept de défaillance critique. Un tel motif de recalage au CT a des conséquences importantes sur la contre-visite. Voici tout ce qu’il faut savoir en cas de contrôle technique loupé pour défaillance critique.

Défaillance critique contrôle technique : définition

La défaillance critique est un souci pouvant revêtir de nombreuses formes. Ces ennuis ont un point commun : ils créent un danger concret pour le propriétaire de la voiture concernée. Ainsi que les autres usagers de la voie publique. Parmi les défaillances critiques, il y a bien entendu les gros soucis mécaniques (freins qui fonctionnent très mal, direction avec de grosses anomalies, etc.). Mais également des choses faciles à régler, qui n’en sont pas moins cruciales (par exemple un éclairage qui ne fonctionne pas).

Au total, ce sont plus de 120 éléments de contrôle qui peuvent déboucher sur un CT manqué pour défaillance technique.

Quelles conséquences en cas de défaillance critique ?

Lorsqu’on rate le contrôle technique, on dispose d’un délai de 2 mois pour passer la contre-visite et se mettre en ordre. En cas de défaillance critique, ce délai reste d’application. Mais la voiture n’a le droit de circuler que jusqu’à minuit. Le lendemain du contrôle technique, il est rigoureusement interdit de prendre le volant. L’interdiction de conduire sera levée une fois la contre-visite passée avec succès.

Comment cela se passe-t-il concrètement ?

Si vous passez votre contrôle technique à 17 heures, il peut être matériellement impossible de faire le nécessaire. Contacter votre garage, prendre rendez-vous et y amener le véhicule en une heure peut en effet être mission impossible. Rassurez-vous, il y a une disposition prévue pour un tel cas de figure. L’interdiction de circulation peut-être levée grâce à une attestation remise par votre garagiste.

Celle-ci sera néanmoins strictement limitée au trajet qui sépare votre domicile du garage. Donc voici comment cela se passe concrètement en cas de contrôle technique raté à cause d’une défaillance critique :

  1. On vous remet un contrôle technique avec obligation de contre-visite et autorisation de circulation limitée jusqu’à 24 heures
  2. Vous contactez votre garage afin de prendre rendez-vous dans les plus brefs délais.
  3. Si le garage peut vous servir immédiatement, vous y amenez votre voiture
  4. Si le rendez-vous est programmé quelques jours plus tard, vous garez votre voiture sur le parking du garage. Ou vous ramenez le véhicule chez vous et demandez une attestation à votre garagiste afin de pouvoir acheminer votre voiture le jour J.
  5. Votre garagiste procède aux réparations. Une attestation vous permet d’effectuer le trajet entre le garage et votre domicile et le centre de contrôle technique.
  6. Vous passez la contre-visite dans le délai légal de 2 mois (dans les faits, le plus vite possible)
SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic