Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

CT camping-car : à vérifier sur la carte grise pour éviter une mauvaise surprise

camping car

La réforme du contrôle technique 2018 avait déjà engendré un premier problème pour les propriétaires d’un camping-car obtenu par la modification d’un utilitaire. Aujourd’hui, un second souci fait son apparition. Celui-ci concerne le nombre de places dans le véhicule et le chiffre qui est indiqué sur la carte grise. En cas d’incohérence, le propriétaire du camping-car est recalé au contrôle technique. Comment en est-on arrivé là ? Explications.

Décidément, le contrôle technique automobile n’en finit pas de donner des cheveux blancs aux conducteurs. Après la réforme du printemps dernier (transposition d’une directive européenne) qui a impacté tous les véhicules, on aura droit à de nouveaux changements en ce qui concerne le contrôle technique des véhicules diesel dès le 1er janvier 2019. Mais les propriétaires de camping-car, même s’ils ne possèdent pas une camionnette aménagée, courent déjà le risque d’être recalés en raison d’un petit détail sur le certificat d’immatriculation.

Nombre de places sur le certificat d’immatriculation et nombre de ceintures doivent coïncider

Parmi les nombreuses informations qui se trouvent sur la carte grise, il y a notamment le nombre de places du véhicule. En théorie il s’agit d’un détail, car les chiffres coïncident toujours, mais pour certaines raisons techniques il y a en France des camping-cars qui comptent un siège de plus que le nombre de places indiqué au champ S.1 du certificat d’immatriculation. Jusqu’à présent cela ne semblait pas poser problème, mais depuis le nouveau contrôle technique des propriétaires ont indiqué avoir été recalés pour défaillance majeure en raison de cette anomalie.

Ces propriétaires qui ont 4 places dans leur camping-car alors que la carte grise n’en mentionne que 3 ont alerté les associations qui rassemblent les amateurs de RV. Celles-ci ont pris contact avec le ministère de l’Intérieur pour tenter de trouver une solution à ce problème, mais pour l’instant on attend toujours la fumée blanche.

Pourquoi la carte grise compte une place de moins que le camping-car ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette discordance entre le nombre de places sur la carte grise et le nombre de sièges dans le camping-car. Par exemple, si un modèle de 3,5 t prévu pour 4 personnes fait l’objet de la pose d’un attelage, la charge utile est réduite en raison de ce dernier, si bien qu’une place saute. Cependant, le siège et la ceinture de sécurité se trouvent toujours dans l’habitacle…

Quelle que soit la raison de cette non-correspondance, les propriétaires de tels camping-cars sont désormais dans l’illégalité. Ce qui se traduit par une anomalie grave au contrôle technique, mais aussi par le risque de se faire verbaliser.

Pourquoi est-ce un si gros problème ?

Certains pourraient se demander en quoi il s’agit d’un problème insurmontable : il suffit de démonter une ceinture de sécurité. Le hic, c’est que la majorité des camping-cars ont une seconde rangée dont les ceintures de sécurité fonctionnent avec une double attache. Il n’est donc pas aisé de modifier le véhicule proprement pour supprimer une ceinture. La Fédération française des associations et clubs de camping-cars a pris contact avec le ministère de l’Intérieur pour tenter de résoudre ce dossier.

Code de la route : une modification de septembre 2018 introduit une nouvelle infraction

Comme si cela ne suffisait pas, le Code de la route a été modifié en septembre 2018 afin d’introduire une nouvelle amende de 4e classe en cas d’incohérence entre le nombre de places dans le véhicule et le nombre de places autorisé sur la carte grise. Ce qui signifie une amende forfaitaire de 135 € ainsi que la perte de 3 points sur le permis.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic