Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

La préfecture de l’Ain dévoile un vaste plan de répression routière

Préfecture de l'Ain

Automobilistes de l’Ain et conducteurs qui empruntent régulièrement les routes du 01, ayez le pied léger : en raison d’une recrudescence de la mortalité sur ses routes, la préfecture de l’Ain a annoncé un grand plan de renforcement des contrôles radars.

La préfecture annonce la modernisation et l’arrivée de nouveaux matériels

En ce moment, le département de l’Ain, situé en région Auvergne Rhône-Alpes, dispose d’un réseau de 27 radars fixes d’ancienne génération situés sur les axes considérés comme les plus accidentogènes. Un dispositif apparemment insuffisant, vu que la mortalité sur les routes du 01 a bondi de 50 % en 2016, vu que 59 usagers y ont perdu la vie en 2016. Par rapport au poids du département, il s’agit de chiffres anormalement élevés à la moyenne nationale.

Les mesures annoncées par la préfecture de Bourg-en-Bresse

Les autorités de Bourg-en-Bresse entendent bien changer les comportements par la « peur du gendarme ». La préfecture de l’Ain a annoncé toute une série de mesures répressives visant à multiplier les contrôles de vitesse, mais aussi d’alcoolémie. Pour faciliter le travail de son personnel, des investissements conséquents seront consentis dans le matériel radar. Notamment :

  • Achat de radars autonomes, qui peuvent être déplacés le long d’un axe. Un premier radar de ce type est d’ailleurs opérationnel depuis le 19 mai. Ces modèles sont capables de flasher dans les deux sens, et jusqu’à 32 véhicules en simultané !
  • Modernisation des radars fixes existants : le matériel exploité en ce moment sera remplacé pour pouvoir notamment flasher dans les deux sens, flasher les véhicules en fonction de la vitesse maximale qui leur est appliquée (voiture/camion) ou encore flasher la plaque à l’avant et à l’arrière pour améliorer le taux de reconnaissance.
  • Radars intelligents : l’Ain est en train de faire les procédures nécessaires pour pouvoir déployer à l’avenir des radars de dernière génération, capable de relever automatiquement d’autres infractions, outre le classique excès de vitesse.
  • Multiplication des contrôles mobiles en voiture banalisée via la privatisation : dans le 01, la police circule déjà à bord de voitures banalisées équipées d’un lecteur automatique de plaque et de radars. Afin de multiplier les contrôles, la préfecture de Bourg-en-Bresse compte faire appel au secteur privé pour opérer les voitures banalisées.

 

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic