Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Nouveau radar au sud des Pyrénées-Orientales

Panneaux radar

La départementale 618 qui se trouve au sud des Pyrénées-Orientales, et qui relie notamment Céret à Maureillas, est une route devenue notoirement connue. En effet, infractions et accidents – souvent mortels – surviennent ponctuellement sur cette départementale. Afin de lutter contre cette réalité sociale, André Bordaneil, le maire de Maureillas, et Gilles Giuliani, le sous-préfet, ont été à l’origine de la mise en place d’un radar dernière génération sur la route en question.

Un radar mobile et entièrement robotisé

Il est question d’un radar qui ne nécessite aucune station fixe pour flasher et, en ce sens, il peut être déplacé à tous ces endroits où une limitation de vitesse temporaire est mise en place. Qui plus est, ce radar est capable de flasher les conducteurs ainsi que les plaques d’immatriculation, et ce dans les deux sens de la route. Enfin, notons qu’il s’agit d’un radar complètement robotise. Dès lors, le procès-verbal est directement envoyé aux autorités centrales qui, par la suite, le retourneront au contrevenant via les voies de la Poste.

Ainsi, il s’agit là d’un dispositif tout à fait sophistiqué, capable de flasher à tout moment ceux et celles parmi nous qui se permettent de dépasser les limitations de vitesse. Cela dit, sachez que le procédé ne visera pas à cacher ce radar des conducteurs : au contraire, il sera toujours visible et sa présence sera indiquée par un panneau se trouvant à environ 300 mètres de l’engin.

Rapportons, à ce propos, les dires de Céret Maddy Scheurer, la commandante de la gendarmerie de Maureillas : « C’est une puissance de dissuasion avant tout, ce qui n’empêchera pas des sanctions exemplaires pour les excès de vitesse, alcoolémie ou substances illicites ». C’est donc justement à cela que nous devons tous nous attendre : une puissance de dissuasion particulièrement présente sur la D618.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic