Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Voiture d’occasion : les ventes en baisse à cause de la réforme carte grise ?

voiture d'occasion

Les professionnels du marché de la voiture d’occasion font grise mine : les ventes sont déprimées, et ce n’est pas l’été, traditionnellement calme, qui va améliorer les choses. Si personne ne sait exactement pourquoi les ventes de véhicules de seconde main ont baissé, plusieurs explications sont avancées. Et notamment la dématérialisation des demandes de carte grise, qui n’a pas lieu sans mal.

Bug des certificats d’immatriculation, diesel, conjoncture ?

Cela va faire un semestre que le marché de l’occasion français ne se porte pas au mieux. La légère embellie du mois de mai ne fut qu’un court répit après des mois et des mois de glissade. Cette mouture 2018 au goût amer suit une année 2017 qui avait été plutôt bonne, malgré le mois de décembre qui ponctua l’exercice sur une note négative. Les professionnels étaient pourtant loin de se douter que ce mois de décembre 2017 allait consacrer un retournement de tendance pour les ventes de véhicules d’occasion.

Durant le premier trimestre 2018, les ventes ont baissé de 5,2 %. Si les baisses mensuelles sont fréquentes, il est plus rare que la tendance baissière soit confirmée sur 3 mois.

Il est difficile d’avancer la conjoncture économique pour expliquer la baisse des ventes de véhicules d’occasion. Par rapport à ces dernières années, la situation est plutôt positive. Et vu que les Français ne se bousculent pas nécessairement sur les voitures neuves, le marché de l’occasion devant profiter, ce qui n’est pas le cas.

Diesel et soucis des cartes grises, explications probables

La guerre contre le diesel est probablement l’une des raisons de la déprime du marché. Les vendeurs de véhicules d’occasion le remarquent : vendre un véhicule diesel est beaucoup plus difficile depuis 2018. Et vu que le parc automobile français compte encore beaucoup de voitures au gazole, l’offre n’est pas adaptée à la demande.

La prime à la conversion aurait dû donner un coup de fouet au marché de l’occasion, mais ce n’est pas le cas. En cause, les problèmes récurrents des procédures de demande de carte grise en ligne de l’ANTS. Qui, hasard du calendrier ou pas, ont été lancées courant du mois de novembre 2017, soit juste avant le renversement de tendance. De plus, les problèmes liés aux demandes de carte grise par Internet entravent également la conclusion des transactions. Ce qui pourrait expliquer les chiffres décevants du T1 2018.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic