Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Carte grise et décès titulaire : le cotitulaire doit-il payer les taxes ?

Notaire succession

Le SIV permet de formaliser la copropriété d’un véhicule en ajoutant un cotitulaire sur la carte grise. En cas de décès de l’un des propriétaires, il faut mettre à jour le certificat d’immatriculation. Mais comment cela se passe-t-il au niveau des taxes ? En cas de décès du titulaire, quel est le coût du changement de la carte grise pour le cotitulaire ? Tout dépend du lien entre les 2 personnes. Explications.

Décès du titulaire : le cotitulaire doit s’en remettre aux règles de succession

Si la carte grise n’est pas un titre de propriété, la présence d’un cotitulaire induit la notion de copropriété. Autrement dit, l’État considère que le véhicule appartient aux 2 personnes mentionnées sur le titre. En cas de décès de l’une des 2 personnes, la partie de la voiture qui lui revient tombe dans la succession. Le cotitulaire ne peut donc changer seul la carte grise (à moins d’être l’unique héritier, évidemment). Pour conserver ou vendre le véhicule, il devra trouver un accord avec les héritiers légitimes du défunt.

Ceci est valable s’il souhaite racheter la voiture pour mettre la carte grise à son nom. Dans ce cas, il devra convenir la somme qui sera versée aux héritiers pour les compenser de la valeur du véhicule qui leur revient. En cas de cession à un tiers, les 2 parties devront s’accorder sur un prix de vente, ainsi que sur la répartition du produit de celle-ci. Dans les 2 scénarios, le cotitulaire et les héritiers devront signer le certificat de cession.

Quid des taxes ?

Dans la majorité des scénarios, le cotitulaire qui souhaite mettre la carte grise à son nom devra payer l’intégralité des frais de mutation. Un seul cas permet d’être exempté de la taxe régionale, à savoir celui des couples mariés ou pacsés. En effet, le Code général des impôts stipule que la taxe régionale n’est pas due en cas de changement de situation matrimoniale. Le veuvage en faisant partie, les personnes liées officiellement ne payent que 13,76 EUR de taxes d’immatriculation. Cette disposition est d’ailleurs valable si la voiture était au nom d’un seul des 2 époux.

Pour les autres, il faudra se résoudre à payer les taxes d’immatriculation plein pot. Notamment en cas de concubinage, de lien familial ou d’absence de lien entre titulaire et cotitulaire.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic