Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Comment annuler une cession de véhicule ?

formulaire de déclaration de cession

Un peu trop d’empressement, des problèmes techniques qui ont forcé le vendeur à demander l’annulation de la vente… De nombreux cas de figure peuvent faire capoter la vente d’une voiture d’occasion. Que faire lorsque la déclaration de cession a déjà été faite ? Est-il possible d’annuler une cession de véhicule ? Oui, mais sous certaines conditions. Dans cet article, nous allons vous expliquer quand vous pouvez revenir en arrière. Ainsi que comment annuler une cession de véhicule, quel que soit le scénario.

Annuler une déclaration de cession qui n’est pas finalisée

L’enregistrement d’une cession via l’ANTS se passe en 2 phases. Dans un premier temps, vous initiez la procédure de la déclaration via la démarche correspondante. Cette initialisation vous permet de recevoir le code de cession à remettre à l’acheteur. En principe, il faut finaliser l’opération lorsque la vente a bel et bien été conclue. Si elle capote, vous avez la possibilité d’annuler la cession en supprimant la procédure en cours dans votre espace véhicule.

Si vous n’aviez rien initié du côté de l’enregistrement de la cession, il suffit de récupérer le Cerfa de l’acheteur et de détruire les 2 exemplaires. Si vous aviez déjà barré la carte grise, il faudra faire une demande de duplicata pour détérioration.

Annulation d’une déclaration de cession dûment enregistrée dans les 30 jours qui suivent la transaction

Si vous aviez déjà enregistré la déclaration de cession et que la transaction est annulée pour une raison ou une autre, il est possible d’annuler. Mais uniquement dans les 30 jours suivants la transaction (voir ci-dessous). Pour annuler la cession dans les 30 jours, vous devrez rédiger un courrier d’annulation de cession qui sera signé par les 2 parties concernées. Le vendeur devra aussi obtenir un justificatif d’identité de l’acheteur afin de pouvoir demander l’annulation de cession et le duplicata de la carte grise.

Annuler une cession de véhicule 30 jours après la signature du certificat de cession

Si l’annulation intervient plus de 30 jours après la finalisation de la transaction, il n’est plus possible d’annuler la cession. En effet, la loi exige de l’acheteur qu’il fasse la mutation de la carte grise endéans ce délai. Comment corriger la situation, alors ? L’acheteur devra mettre le certificat d’immatriculation à son nom, puis conclure une nouvelle cession avec le vendeur.

Il existe tout de même une exception : en cas de proclamation de l’annulation par un tribunal. Si la vente d’un véhicule d’occasion est annulée par une décision de justice, en vertu du Code civil la transaction est considérée comme non existante. De ce faite l’ANTS doit rétablir la situation antérieure, à savoir annuler la cession. Le propriétaire du véhicule récupère ensuite son titre en faisant une demande de duplicata.

Les bons réflexes en cas de cession

Il n’est pas toujours possible de se prémunir des désagréments administratifs engendrés par une annulation de cession. C’est notamment le cas lorsqu’un vice caché soupçonné apparaît après la vente. Mais parfois, on peut éviter des démarches superflues.

Si vous déclarez la cession via l’ANTS, attendez d’avoir remis le véhicule et reçu le paiement avant de finaliser l’enregistrement. Deuxièmement, il faut barrer la carte grise juste avant de procéder à l’échange véhicules/documents contre paiement.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic