Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
Commander

Immatriculation d’un véhicule importé : 2 mois de délai

Véhicule importé

Beaucoup d’automobilistes se plaignent de délais anormalement longs pour leur demande d’immatriculation d’un véhicule importé. Parfois en remettant la faute sur le professionnel de l’automobile qui a soumis leur dossier. Malheureusement, il y a un problème de fond du côté des CERT. La situation est telle que la Fédération Nationale Automobile (FNA) est montée au créneau il y a quelques jours.

Carte grise véhicule importé : environ 2 mois de délai

Selon la FNA, le délai moyen de traitement d’une demande de certificat d’immatriculation pour véhicule importé est actuellement de 7 à 10 semaines. Ce qui est énorme. Certes, une telle démarche est plus compliquée qu’un changement de titulaire, par exemple. Il n’empêche, cela prend habituellement 3 semaines. L’attente est donc multipliée de 2 à 3. Et encore, il s’agit d’un délai moyen. Certains automobilistes rapportent ne pas avoir de nouvelles alors que leur immatriculation provisoire WW est sur le point d’expirer. Donc des délais de plus de 3 mois.

ANTS ou prestataire ? Des difficultés à anticiper

Un dossier qui traîne à l’ANTS, ce n’est malheureusement pas rare. Dans de nombreux cas de figure, faire appel à un prestataire habilité permet d’accélérer les choses. En ce qui concerne la carte grise d’un véhicule importé, c’est plus compliqué. En effet, l’ANTS doit viser les dossiers soumis par les professionnels afin de fournir une approbation définitive. Passer par un prestataire privé carte grise n’est donc pas une garantie.

Cependant, confier son dossier à un pro de la carte grise comporte tout de même un avantage. À savoir que la complétude de votre dossier sera vérifiée avant soumission. Vous évitez ainsi des délais supplémentaires en cas de pièce problématique ou manquante.

Gros risque pour l’immatriculation des véhicules neufs importés

Bien entendu, ces difficultés représentent un problème pour tous les propriétaires d’un véhicule importé récemment. Mais ceux qui ont fait l’acquisition d’une voiture neuve font face à des risques bien plus importants qu’une simple nuisance. En effet, les nouveaux véhicules importés sont soumis au malus écologique neuf, qui va bondir l’année prochaine. Vu que c’est la date d’immatriculation, et non celle de la demande, qui est prise en compte pour le calcul des taxes, ces automobilistes pourraient payer de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros supplémentaires.

Pire encore, il y a le cas des véhicules qui ne sont pas conformes à la norme Euro 6 D-Full. En effet, l’immatriculation des véhicules non Euro 6 D-Full sera en principe interdite à partir de l’année prochaine. Les propriétaires de tels véhicules pourraient donc se voir refuser leur dossier alors qu’il a été soumis bien avant la date limite.

Les exigences de la FNA pour l’immatriculation des véhicules importés

C’est pourquoi la Fédération Nationale de l’Automobile est en pourparlers avec l’État. Tout d’abord afin de remédier à ces retards inacceptables. Et enfin pour que le calcul des taxes de ses dossiers se fasse sur base de la date de soumission et non de traitement.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.