Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Que faire en cas de car-jacking ?

véhicule victime d'une effraction

Le car-jacking, ou vol de voiture avec violence, a malheureusement gagné en traction l’année dernière. L’observatoire des vols Coyote a relevé une recrudescence du phénomène en 2017, alors que les années 2015 et 2016 avaient été placées sous le signe de la stagnation. Les vols de voiture avec violence ont augmenté de 3,5 % l’année dernière en France.

La sécurité des voitures serait responsable

On dit souvent que le chemin qui mène à l’enfer est pavé de bonnes intentions. Lorsque les constructeurs automobiles augmentent la sécurité de leurs véhicules contre le vol, on se dit que c’est une bonne chose. Notamment via l’installation de puces antidémarrage toujours plus perfectionnées, qui empêchent les voleurs de prendre la poudre d’escampette après avoir forcé le système d’ouverture des portes. Résultat des courses, les criminels ont recours à des méthodes plus violentes pour arriver à leurs fins. C’est selon l’observatoire des vols Coyote la raison qui explique cette nouvelle augmentation des cars-jacking en France.

Le risque varie en fonction des régions

Sans surprise, les automobilistes ne sont pas sur un pied d’égalité face au risque de vol de voiture avec violence. Les conducteurs qui ont immatriculé leur véhicule en Île-de-France sont les plus susceptibles de se faire car jacker. La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur est la seconde la plus touchée de l’Hexagone.

Vol de voiture avec violence : que faire ?

Remis de vos émotions, rendez-vous dans le commissariat afin de porter plainte. La seconde étape consiste à vous tourner vers votre assureur afin de déclarer le vol. Vous disposez d’un délai de 2 jours si vous avez souscrit à la garantie vol et que vous voulez bien entendu faire jouer la clause.

Quand serai-je indemnisé ?

Vous devrez attendre un délai de 30 jours avant de recevoir votre indemnisation. Cette période est fixée dans l’éventualité où la voiture est retrouvée. Passé ce délai, il vous suffit de remettre le certificat d’immatriculation du véhicule, les clés en votre possession et autres documents officiels pour démarrer concrètement la procédure d’indemnisation.

Si votre voiture est retrouvée endéans ces 30 jours, vous serez tenu de récupérer le véhicule (s’il n’a pas été détruit, par exemple si les voleurs lui ont bouté le feu, bien entendu). S’il est endommagé mais en état de marche, vous devrez également reprendre possession de la voiture. L’assureur couvrira le coût des réparations nécessaires.

Et que se passe-t-il si on retrouve la voiture après un mois ? Dans ce cas vous avez le choix :

  • Soit vous récupérez votre véhicule après avoir remboursé l’indemnisation perçue
  • Soit vous conservez l’indemnisation, mais la voiture devient propriété de l’assureur, qui effectuera la cession du véhicule de son propre chef
SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic