Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Fausses plaques d’immatriculation à Montpellier : des malfaiteurs appréhendés

Le phénomène des fausses plaques d’immatriculation et des doublettes fait des ravages en France. S’il suffit d’un vendeur de plaques peu consciencieux pour s’en procurer une, certains vont plus loin. À l’occasion d’une enquête concernant un vol de voiture, la police de Montpellier a démantelé un groupe qui possédait sa propre machine à plaques minéralogiques à Montpellier.

Le GPS met les policiers montpelliérains sur la voie

Tout commence le 6 avril 2020 avec le vol d’une Renault Mégane à Montpellier, dans le quartier Ovalie (avenue du Mondial de Rugby). Le travail de la brigade des atteintes aux biens est grandement facilité par le fait que la Mégane est équipée d’un système de géolocalisation par GPS. Le 20 avril, la police constate que la Renault volée se trouve à Lattes, sur la zone de stationnement d’une zone commerciale, devant une carrosserie.

Une brigade est dépêchée sur place. À leur arrivée, les policiers constatent que 2 hommes sont en train de démonter la voiture. Ils sont immédiatement interpellés et mis en garde à vue. Peu de temps après, la brigade des vols débarque sur place afin de procéder à des perquisitions. C’est alors qu’il découvre l’ampleur des activités criminelles de la petite entreprise. Le matériel suivant est découvert :

Un second véhicule volé, une Peugeot 308 cette fois, sera trouvée au domicile de l’un des 2 prévenus, au casier judiciaire déjà rempli.

Fausses plaques et vols : des aveux immédiats

Durant l’interrogatoire, les 2 hommes ne se sont pas dérobés. Le patron de la carrosserie a ainsi admis avoir volé ses voitures à des fins de désossage. Les pièces devaient servir à rafistoler des voitures accidentées pour être ensuite revendues.

Pourquoi tant de fausses plaques d’immatriculation ?

À moins d’avoir une carte grise falsifiée (ce qui est compliqué), il est en principe impossible de faire fabriquer une fausse plaque. En effet, les marchands de plaques d’immatriculation doivent demander une copie de la carte grise du véhicule avant de vendre une plaque en plexi ou en alu. Malheureusement, tous les fabricants de plaques ne prennent pas cette peine. C’est pourquoi on trouve tant de doublettes et de fausses plaques sur les routes françaises.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic