Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Fausses plaques d’immatriculation : une station-service relève les empreintes digitales

Vanessa  Hudgens pumping gas in  Los Angeles, CA.

Les stations-service aussi victimes du phénomène des fausses plaques d’immatriculation

Nous avons parlé récemment du phénomène des fausses plaques d’immatriculation, un délit littéralement en explosion en France depuis ces dernières années. Cette arnaque permet (du moins, pendant un certain temps) d’éviter les contraventions, mais aussi à des malfaiteurs de ne pas payer leur plein d’essence.

C’est pourquoi de nombreuses stations-service exigent désormais le prépaiement. Car les véhicules qui prennent la poudre d’escampette sans payer ont toujours de fausses plaques d’immatriculation. Il y a aussi ceux qui se présentent à la caisse et qui déclarent ne pas pouvoir payer dans l’immédiat. Auparavant, les stations-service demandaient un document d’identité aux clients qui avaient tel un problème (carte refusée, manque d’argent liquide, etc.). Mais, las de se retrouver avec une boîte en carton rempli de documents, les clients ne revenant que très rarement, une pompe Agip de Montpellier a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Les clients qui ne sont pas en mesure de payer doivent désormais signer une reconnaissance de dette, sur laquelle figure non seulement leur signature, mais aussi leurs empreintes digitales ! De quoi constituer un dossier en béton. Cependant, il est peu probable que cette pratique, par une société commerciale, soit très légale. Mais que faire ?

Les stations-service estiment être flouées, en moyenne, de 11.000 € par an. Il n’y a pas de délit sans victimes. L’usurpation de plaque en est un exemple;

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic