Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Pas de plaques personnalisées en France avant des lustres

plaque étrangère

S’il est déjà possible de quelque peu customiser sa plaque d’immatriculation en France, l’opportunité de choisir son numéro d’immatriculation n’existe pas. Cependant, vu que cette option de personnalisation existe dans de nombreux pays, on pouvait penser que la France allait s’y mettre très bientôt. Malheureusement, un débat parlementaire de décembre dernier a anéanti tous les espoirs des automobilistes qui n’attendaient que ça.

Choisir sa plaque, ce n’est pas pour demain en France

Ceux qui pensaient que le gouvernement français allait proposer bientôt, moyennant le paiement d’un supplément substantiel (en Belgique, c’est 1.000 € par exemple), le choix du numéro d’immatriculation se trompaient. En effet, non seulement cela se fait dans de plus en plus de pays, mais cela permet de faire rentrer de l’argent dans des caisses passablement vides. Le tout sans courroucer le contribuable, vu qu’il s’agit d’un impôt volontaire que certains seraient ravis de payer.

Seulement voilà, pour permettre aux automobilistes de choisir leur numéro de plaque minéralogique il faut que le système d’immatriculation puisse accommoder de telles demandes. Et selon le secrétaire d’État Gabriel Attal, le SIV rend ce projet extrêmement fastidieux.

Le SIV n’est pas adapté au choix du numéro de plaque

Vous vous en souvenez peut-être, en 2009 le système d’immatriculation SIV remplaçait le FNI. Si les 2 cohabitent encore aujourd’hui, les numéros FNI sont systématiquement remplacés par une nouvelle immatriculation SIV à chaque changement de carte grise (déménagement, duplicata, changement titulaire, etc.). Mais outre le changement de structure, le SIV introduit une modification bien plus fondamentale : désormais la plaque est attachée à vie au véhicule, elle ne suit plus le propriétaire de la carte grise.

C’est ce point qui pose un gros problème pour la plaque au numéro personnalisé : si un automobiliste souhaite vendre sa voiture, il perd sa plaque, ce qui est un problème. Il faudrait alors changer les règles pour ces plaques spéciales, ce qui serait extrêmement compliqué. Pour paraphraser le secrétaire d’État, cette initiative serait « profonde et coûteuse ».

Pas de plaque au numéro personnalisé avant longtemps

Le secrétaire d’État reconnaît qu’il serait bon d’offrir cette possibilité aux automobilistes français. Mais, en l’état, cela n’aura pas lieu : il faudra intégrer cette option lors de la prochaine refonte du système d’immatriculation, soit lorsque le SIV arrivera en fin de vie. Pour ceux qui sont pressés, sachez que l’État a prévu qu’il devrait arriver à court de références d’immatriculation dans… 70 ans. Cela ne signifie pas qu’il faudra attendre aussi longtemps pour voir débarquer le prochain système d’immatriculation. Mais ne vous attendez pas pouvoir choisir votre numéro de plaque en France dans 5 ou 10 ans.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic