Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

La plaque d’immatriculation personnalisée débarque au Québec… avec du retard

plaque personnalisée

Au Canada, l’immatriculation des véhicules est une compétence provinciale. À ce titre, Québec est en retard par rapport au reste du pays, où il est possible de choisir son numéro d’immatriculation moyennant supplément. Malheureusement, la plaque d’immatriculation personnalisée qui était déjà prévue pour 2016 se fait attendre.

Le prestataire privé est prêt, mais pas la loi…

Pour offrir aux automobilistes qui le souhaitent l’opportunité de choisir librement ce qui est affiché sur leur plaque d’immatriculation, les autorités de Québec ont mandaté la SAAQ (Wociété d’assurance automobile du Québec), qui sera la seule à pouvoir émettre des immatriculations personnalisées de la province francophone canadienne. Du côté de cette société privée, on affirme être prête pour ouvrir le bal en mai. Malheureusement, la loi doit d’abord être modifiée afin de les rendre légales, ce qui n’a pas encore été fait.

Une grande confusion règne sur ce dossier, vu que c’est l’État qui avait mandaté la SAAQ pour qu’elle offre la plaque personnalisée aux automobilistes québécois. Apparemment, le souci est que cette disposition faisait partie d’une loi globale qui a été abandonnée. Du côté de l’attaché de presse du ministre Lessard, on a reconnu que le dossier lui avait été transmis. Mais il faut trouver « le véhicule législatif approprié, ainsi que du temps ». Les autorités québécoises ne semblent donc pas très pressées, au grand dam de conducteurs de plus en plus pressés…

La plaque d’immatriculation personnalisée est très attendue au Québec

Certains automobilistes piaffent d’impatience à l’idée de choisir leur numéro d’immatriculation. Chez eux, ces cafouillages politiques passent mal. Le Journal de Québec rapporte notamment le témoignage de Jean-Clément, un jeune homme de 20 ans qui n’attend que ça. Celui-ci note que la plaque personnalisée aurait déjà dû être lancée en 2016, et que l’on risque encore de patienter pendant de longs mois. « Le gouvernement ne prend pas ça au sérieux, ils doivent juger que ce n’est pas important », a-t-il déclaré. De là à remplacer le texte « Je me souviens », qui figure en dessous de toutes les plaques québécoises, par « J’aurais attendu ». Probablement pas…

Le jeune homme a déjà fait son choix : sa plaque d’immatriculation personnalisée affichera ses initiales et son en famille. Même s’il ignore encore combien il lui en coûtera.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic