Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Usurpation de plaques d’immatriculation : un bus verbalisé pour stationnement gênant

Les doublettes mènent à des PV parfois cocasses

Si la doublette parfaite (même marque, type et couleur de véhicule) sont le véritable cauchemar des automobilistes victimes d’une usurpation de plaque d’immatriculation, d’autres cas peuvent mener à des verbalisations cocasses… pour celui qui ne doit pas prouver son innocence, entendons-nous.

Dernier cas en date : la STGA, la société de transport du Grand Angoulême, qui a reçu un PV pour stationnement gênant de l’un de ses bus dans une rue de Sens, dans l’Yonne. Le PV indique que le véhicule est de marque Fiat, alors que les bus d’Angoulême sont assemblés par Heuliez. De plus, ce bus se trouvait à Ruelle au moment indiqué par le PV.

Situation d’autant plus comique qu’il semble impossible à un bus de se rendre sur « le lieu du crime », vu sa configuration. Si on ajoute à cet élément que les bus de la STGA n’ont pas le droit de quitter Angoulême, il est clair qu’il s’agit d’une erreur.

Erreur certes, mais la STGA va une nouvelle fois devoir se justifier pour des PV dont elle n’est pas responsable. Ce n’est pas la première fois que la société de transport en commun est victime du phénomène d’usurpation de plaques d’immatriculation. En 2011, elle a reçu un PV pour mauvais stationnement… Dans le 18e arrondissement de Paris. Cette affaire est d’ailleurs toujours en cours.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic