Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
Commander

Du changement pour le contrôle technique en 2022 et 2023

contrôle technique

On est loin des bouleversements de 2018. Mais en 2022, le contrôle technique automobile évolue à nouveau. Les modalités du CT vont quelque peu changer. Voici les nouveautés qui vont apparaître d’ici la fin avril 2022, ainsi qu’un changement planifié pour 2023.

Un contrôle accru des centres de contrôle technique

Le premier point va satisfaire les automobilistes qui ont pu être victimes d’un contrôle technique bâclé à l’achat d’un véhicule d’occasion. Les contrôleurs vont désormais avoir plus de marge de manœuvre pour combattre le contrôle technique de complaisance.

Jusqu’à présent, des vérifications pouvaient être faites pour les véhicules qui étaient toujours dans le centre. Désormais, tant que la carte grise du véhicule et les clés n’ont pas été restituées aux propriétaires, un nouveau contrôle peut avoir lieu.

Vérification du compteur kilométrique miles/kilomètres

Les centres de contrôle technique enregistrent le kilométrage du véhicule à chaque visite. Cela permet de constituer le dossier HistoVec du véhicule en termes du kilométrage. Un outil bien utile pour vérifier l’historique d’un véhicule.

Désormais, le contrôleur devra bien vérifier si le compteur est affiché en kilomètres ou en miles. Cela permettra d’éviter des erreurs dans les rapports HistoVec.

Le système eCall (appel d’urgence automatique) sera vérifié à partir de mai 2023

De nouveaux points de contrôle vont s’ajouter à partir du 20 mai 2023. Il concerne le système eCall. Pour rappel, la fonctionnalité d’appel d’urgence automatique et obligatoire sur tous les véhicules neufs vendus depuis le 1er avril 2018 en France.

L’examen devra s’assurer que le système eCall est fonctionnel. Tous les dispositifs qui sont nécessaires à sa bonne marche seront donc vérifiés. À savoir le système GPS du véhicule, de communication GSM ainsi que les composants audio.

  • En cas d’anomalie, une simple remarque figurera sur le procès-verbal de contrôle technique
  • En cas de dysfonctionnement, il s’agira d’une défaillance majeure
  • L’absence du système eCall sera aussi traitée comme une défaillance majeure

Pour rappel, une défaillance majeure débouche sur une contre-visite à passer dans les 2 mois.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.