Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Prix carte grise 2019 : pas d’impact de la norme WLTP sur le malus cette année

pot d'échappement

L’entrée en vigueur du nouveau cycle de test WLTP, qui a pour objectif de produire des données de consommation et d’émissions plus conformes à la réalité, devait déboucher sur une hausse substantielle des émissions de CO2 de toutes les voitures du parc automobile français. Cela devait avoir lieu en 2019, mais pour les raisons expliquées ci-dessous, nous y échapperons cette année.

C’est donc une bonne nouvelle pour les automobilistes qui ont dans l’idée de changer de voiture dans les mois qui viennent. Il ne faudra pas se presser afin d’anticiper la prise en compte de la nouvelle norme de calcul des émissions de C02. Cela aurait déjà dû avoir lieu en janvier, mais cela avait été reporté pour juin en raison de la lourdeur des changements de WLTP par rapport au cycle NEDC. Et quand on sait que le nouveau mode de calcul peut faire augmenter les émissions de CO2 de 20 %, c’est plutôt positif.

Le système des immatriculations pas prêt pour digérer WLTP

Outre des méthodes de calcul des émissions plus conformes à la réalité, WLTP introduit également de plus grandes nuances parmi les différents modèles d’automobiles que l’on peut trouver sur le marché. Auparavant, tout modèle équipé de la même transmission et du même moteur affichait les mêmes émissions de Co2. Avec WLTP, chaque variante fait l’objet d’une évaluation propre. En effet, les options alourdissent le véhicule, la taille des pneumatiques a une influence sur la consommation et les rejets de CO2. Désormais tous ces paramètres seront intégrés. Cela permet d’obtenir une précision bien plus élevée, mais cela signifie également la multiplication des données qui doivent être prises en compte par le système des immatriculations.

C’est en raison de cette complexité que l’État n’est pas parvenu à prendre en compte WLTP, norme déjà en vigueur du côté des constructeurs, pour le calcul du prix de la carte grise en 2019.

L’indice NEDC-c en guise d’alternative

Mais pour ne pas trop perdre de temps, l’État utilise déjà des chiffres d’émissions qui sont supérieurs à ceux de la norme NEDC, à savoir l’indice NEDC-c. De quoi s’agit-il ? Comme le petit « c » peut le suggérer, il s’agit simplement de l’ancienne valeur à laquelle on applique un coefficient de corrélation. En bref on obtient des émissions de CO2 plus élevées, mais pas autant que celles de WLTP. Pour vous donner une idée, si WLTP représente environ 20 % d’émissions de plus que NEDC, la valeur corrélée n’est supérieure que de 5 à 10 % par rapport à l’ancien standard.

Double affichage jusqu’en 2020

Nous allons donc voir les émissions de CO2 de nos voitures bondir à partir de l’année prochaine. Pour éviter les nombreuses interrogations que cela pourrait susciter auprès des automobilistes, l’État procédera au double affichage sur la carte grise des émissions NEDC et WLTP jusqu’en 2020.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic