Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Véhicule économiquement irréparable ou incendié, quelle indemnisation ?

voiture accidentée

Lorsqu’un sinistre découle sur l’impossibilité d’utiliser un véhicule, c’est la procédure du véhicule économiquement irréparable qui est appliquée. Pour être envoyée à la casse, la voiture fait l’objet d’une indemnisation par l’assureur si le type de dommage est couvert. Mais quel est son montant ? Cet article fait la lumière sur les procédures à réaliser, et la façon dont cette estimation est faite.

Qu’est-ce qu’un véhicule économiquement irréparable ?

Lorsqu’un expert évalue les dommages causés à un véhicule, il peut le déclarer VEI, soit véhicule économiquement irréparable. Cela signifie que les dégâts sont tels qu’une remise en état de la voiture coûterait plus cher que sa valeur. C’est notamment le cas en cas d’incendie. Si les dégâts empêchent la réparation du véhicule d’un point de vue technique, c’est alors la procédure VGE qui est enclenchée.

Lorsqu’un véhicule est déclaré VEI, le propriétaire sera indemnisé en perte totale. C’est-à-dire qu’il devra recevoir une indemnisation à hauteur de la valeur du véhicule avant le sinistre. Attention, si votre véhicule a été incendié votre police doit couvrir spécifiquement ce risque. Dans le cas contraire, l’assurance n’interviendra pas. Seul recours : la commission d’indemnisation des victimes d’infractions, qui pourra vous octroyer 4576 € maximum après avoir rentré votre dossier via un formulaire Cerfa 12825*03.

Si vous êtes bien couvert, l’assureur s’appuiera sur la valeur à dire d’expert pour vous faire une proposition de reprise. Il s’agit d’un calcul qui prend en compte l’état du véhicule, son entretien, la valeur de marché, etc. Cette proposition de reprise devra être faite à l’assuré dans les 15 jours qui suivent l’expertise automobile. L’assuré dispose alors d’un délai de 30 jours pour répondre.

Que faire si le montant est trop bas ?

Si vous estimez que la proposition est insuffisante, vous pouvez demander une contre-expertise. Afin d’obtenir le meilleur prix possible, il est important de fournir un maximum d’éléments prouvant que le véhicule était en bon état. Soit le carnet d’entretien, les factures des réparations effectuées, les rapports du contrôle technique. Fournissez également des annonces de vente de véhicules pour prouver qu’avec l’indemnisation proposée, vous ne pourrez pas acheter un véhicule similaire.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic