Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Import auto Allemagne : profitez de la baisse de la TVA à 16 %

import auto allemagne

À cause de la crise économique engendrée par l’épidémie de Covid-19, les gouvernements du monde entier prennent des mesures exceptionnelles de relance. Du côté de l’Allemagne, on a notamment décidé d’une baisse de la TVA. De 19 %, celle-ci passe à 16 %. Si l’import auto d’Allemagne permettait déjà de faire de bonnes affaires auparavant, c’est encore plus vrai aujourd’hui. Comment profiter de cette aubaine ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Comment profiter de la baisse de la TVA en Allemagne en important une voiture ?

En tant que résident français qui importe une voiture d’outre-Rhin, il faut satisfaire à plusieurs conditions pour pouvoir bénéficier de cette baisse de la TVA en Allemagne. Cette réduction de la taxe sur la valeur ajoutée s’applique à tous les produits. Mais dans le cadre d’un import auto Allemagne, on ne peut en profiter qu’à l’achat d’une voiture d’occasion auprès d’un professionnel de l’automobile.

Pourquoi cela ne marche-t-il pas avec une voiture neuve ? Tout simplement parce qu’en vertu des règles européennes, la TVA sur un véhicule neuf se paye dans le pays d’importation. En bref, vous récupérez la TVA allemande (ou vous ne la payez pas). Le véhicule importé en France, vous devez régler la TVA sur place avant de pouvoir faire la carte grise du véhicule allemand importé.

Voiture d’occasion : les critères

Attention, pour qu’une voiture soit considérée d’un point de vue fiscal comme d’occasion, elle doit respecter les critères suivants :

  • Le véhicule doit avoir au moins 6 mois depuis la première mise en circulation ET
  • Le véhicule doit avoir roulé au minimum 6000 km

Pour être bien clairs, précisons que le véhicule doit respecter ces 2 conditions. Par exemple, une voiture avec 10.000 km au compteur immatriculée depuis 4 mois est considérée comme un véhicule neuf. Idem pour un véhicule de 3.000 km dont la première immatriculation remonte à un an. Si vous voulez acheter un tel véhicule, neuf selon le fisc, vous devrez vous acquitter de la TVA en France.

BMW

Un gain de 4 % minimum, mais une offre limitée dans le temps

En France, la TVA sur les véhicules d’occasion est de 20 %. La baisse de la TVA allemande à 16 % vous permet donc d’empocher un gain de 4 %. En outre, vu que le marché allemand de la voiture de seconde main offre souvent de meilleures affaires que dans l’Hexagone, vous êtes doublement gagnant.

Cependant, il ne faut pas traîner si vous souhaitez saisir cette opportunité. En effet, si la baisse de la TVA est entrée en vigueur au 1er juillet, elle prendra fin le 31 décembre 2020. Il vous reste donc environ 3 mois pour trouver la voiture allemande d’occasion de vos rêves à prix réduit.

Comment réussir son import auto Allemagne ?

Cela dit, importer une auto d’outre-Rhin peut être intimidant. Surtout quand on ne parle pas la langue. Le plus simple consiste à traiter avec un intermédiaire français, par exemple le mandataire Stallion Motors, qui vous assistera dans vos recherches et vos formalités. L’import de véhicule est une matière complexe. Cet importateur français spécialisé dans le premium allemand se charge de tout. Ces courtiers auto connaissent et maîtrisent parfaitement le terrain et seront donc à même de vous conseiller et de vous accompagner de manière fiable. Vous bénéficierez notamment d’un contrat avec la concession, de garanties constructeurs, d’un délai de mise à disposition très court, d’une totale transparence concernant les démarches et la facturation, ainsi que d’un processus facilité par les échanges menés par leurs négociateurs germanophones.

Pourquoi acheter une voiture d’occasion en Allemagne ?

Les véhicules d’occasion allemands affichent des prix plus attractifs que les équivalents français. Pourquoi ? Tout simplement par ce que l’Allemand moyen a tendance à changer plus souvent de voiture que le Français lambda. Les constructeurs premium allemands que sont Mercedes, Audi, BMW et Volkswagen renouvellent sans cesse leur gamme et proposent constamment de nouveaux gadgets électroniques. Les automobilistes locaux, friands de technologie, n’hésitent donc pas à remplacer un véhicule récent par la dernière nouveauté en vogue.

C’est tout bonus pour les amateurs de voitures de seconde main de qualité. Et grâce aux sociétés d’import auto Allemagne, on peut même en profiter en France !

Comment se passe une importation de véhicule d’occasion d’Allemagne avec un mandataire ?

Le mandataire offre une assistance administrative, logistique et de recherche tout au long de la procédure d’import. Trouver la voiture que vous cherchez, négocier le meilleur prix, se charger du rapatriement et de l’immatriculation provisoire en France, vérification de la voiture et des documents… Se tourner vers un spécialiste de l’import auto Allemagne, c’est bénéficier d’un service professionnel clé en main.

Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est l’immatriculation définitive du véhicule. Le prestataire vous remet tous les documents et justificatifs, il s’agit donc d’une simple formalité.

Poignée de main

Baisse de la TVA en Allemagne : une aubaine pour les frontaliers… mais aussi les autres

Il n’y a pas que dans le cadre de l’import auto Allemagne que cette baisse de la TVA teutonne est une aubaine pour les Français. Pour les frontaliers qui sont déjà habitués à franchir le Rhin pour faire leurs courses, c’est du pouvoir d’achat supplémentaire. Les prix de nombreux produits étaient déjà inférieurs, comme pour les voitures de seconde main. Désormais, c’est encore moins cher.

Évidemment, si vous habitez Paris, le sud de la France ou la Bretagne, cette réduction de la taxe sur la valeur ajoutée ne vous concerne pas. Sauf si vous songez à faire l’acquisition d’une belle Mercedes, BMW ou autres véhicule premium allemand.

Moins de véhicules d’occasion avec la crise ?

Le marché de l’occasion allemand va-t-il connaître un coup d’arrêt en termes de belles voitures récentes mises sur le marché ? Rien n’est moins sûr. Après la chute des immatriculations de véhicules neufs entre mars et juin, le marché reprend. Certes, le mois de juillet a encore enregistré une baisse de 5 % des immatriculations par rapport au même mois de l’année passée. Mais il s’agit d’une grosse amélioration par rapport aux contractions de 32 à 61 % enregistrées durant les mois précédents.

De toute façon, si vous voulez profiter de la baisse de la TVA pour acheter une voiture d’occasion en Allemagne, il faudra vous décider relativement vite. On ne peut pas totalement exclure une prolongation de la mesure si la reprise devait se faire attendre. Mais parier sur une telle décision de la part de Berlin représente un certain risque. Même si cela devait se produire, on ne peut pas non plus exclure que pour des raisons financières, les Allemands décident de moins changer de voiture. Voire même qu’ils se tournent eux aussi davantage vers le marché local de l’occasion pour satisfaire leurs besoins de mobilité.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic