Logo Ecartegrise.fr
Votre recherche doit contenir plus de 3 caractères

Rouler avec des plaques étrangères ne vous protège pas des PV si vous résidez en France

plaque étrangère

Avec la libre circulation des personnes et des travailleurs, les autorités se retrouvent face à de nouvelles problématiques, comme celle de ressortissants étrangers qui roulent sur le sol français avec une voiture immatriculée dans leur pays d’origine. Lorsque ces nations ne disposent pas d’accord avec la France pour l’échange de leur fichier des immatriculations, il est compliqué de percevoir les sommes dues. Mais comme vous avez le voir, l’État dispose d’autres armes.

40 PV pour un résident du Var

Un habitant de l’agglomération de la Dracénie, dans le Var, a ainsi cumulé une quarantaine de PV sur un an avec sa voiture équipée de plaques serbes. Pas de risque d’être inquiété par la Serbie, par contre le centre de Rennes envoie le signalement des véhicules multirécidivistes aux polices locales qui traquent ensuite les conducteurs, qu’il s’agisse de deux-roues français ou de voitures avec des plaques étrangères.

Et dans le cas de notre Varois d’adoption, il s’est fait coincer par la brigade motorisée de Draguignan à l’occasion d’une banale interception pour utilisation du téléphone au volant. Le voilà désormais avec plus de 40 amendes à régler. Sur base de 100 € le PV, on vous laisse faire le calcul…

Trois mois pour changer la carte grise d’un véhicule étranger

Pour rappel, toute personne qui réside en France peut rouler avec un véhicule qui lui appartient immatriculer à l’étranger, mais pour un maximum de trois mois. Après quoi une carte grise française doit être faite, et des plaques Bleu-Blanc-Rouge apposées sur la voiture, que ce soit dans à la préfecture du Var, en Île-de-France ou en Corse. Les policiers ont d’ailleurs dû rappeler ce point de la loi à ce ressortissant serbe.

SERVICE EN LIGNE

Pratique !
Votre carte grise en 1 clic